Qui se cache derrière le comptoir du Café des Sports ? Ou plutôt derrière la plume de ce blog un peu personnel dédié au sport et aux sportifs ?

Assurément François n’aime pas se mettre en avant et encore moins parler de lui, alors je vais le faire à sa place, juste sur cette page, après promis, je sors du Café !

S’il a choisi d’ouvrir ce blog et donner son sentiment sur l’actualité sportive, c’est avant tout pour se faire plaisir et partager sa passion. L’objet de ces petits billets n’est d’autre que de prendre du bon temps sur un sujet qui fédère toujours le plus grand nombre. Peut-être est-ce aussi parce que quand il était petit, il voulait être “journaliste sportif” ! Alors, si son parcours professionnel l’a finalement destiné à une toute autre carrière, Au Café des Sports, est sans doute une façon pour lui de se rapprocher de son “rêve de gosse”. Amoureux du sport depuis tout petit, la légende raconte qu’il a appris à lire sur L’Equipe, lui permettant ainsi de faire impasse sur la classe de CP et de grandir un peu plus vite. Mais, s’il aime parler, pronostiquer, s’enthousiasmer, vibrer, et bien sûr “refaire le match”, il n’en est pas moins un sportif reconnu et titré.

Au Café des Sports SouvenirNatif du Sud-Ouest, comme son accent peut parfois le laisser entendre, il est né dans un village où il n’avait qu’à traverser la rue en sortant de chez lui pour rejoindre le Café des Sports local ! Dans les environs de Toulouse, le fois gras, la “castagne” et bien sûr le sport sont encrés dans les gènes. On pense évidemment au rugby, mais le football est également bien présent dans le coeur des Toulousains. Les enfants de la région, dès leur plus jeune âge, sans avoir vraiment le choix entre l’un ou l’autre, chaussent donc les crampons et partent balle au pied ou à la main selon l’activité phare du clocher dont ils dépendent. Pour François, ce fut le football, et il traversa les différentes équipes du Baziège Olympique Club, des poussins jusqu’à l’équipe première, en passant même par le statut d’entraîneur des jeunes. Si le blog Au Café des Sports arbore du rouge et du noir, cela n’est donc pas dû au hasard. Il s’agit bien évidemment des couleurs du Stade Toulousain, légendaire club de rugby de sa ville natale, mais également celle du BOC, son club de foot de toujours.

Au Café des Sports - Coupe de BordeauxFrançois n’a pourtant pas poursuivi sa carrière footballistique en terre occitane. Comme les plus grands, il a connu une expérience à l’international. En 1999, il deviendra vice-champion universitaire en Angleterre à Leicester. Son retour en France peut apparaître moins prestigieux sur le papier, notamment lorsqu’il intégra en région parisienne l’équipe des “Gras du Bide”, mais dans les faits, il gardera d’excellents souvenirs des ces dimanches après-midi avec ses potes, même s’il fallait traverser tout Paris en métro. Enfin, le foot lui permettra encore de s’intégrer dans sa nouvelle entreprise girondine, avec qui, il remportera la coupe de Bordeaux en 2012, en gagnant 4-3, après avoir été mené 0-3.

Vous l’aurez compris, le foot occupe une place importante, mais il n’est pas en reste concernant les autres sports ! Interrogez-le sur le rugby, le tennis, l’athlétisme, le basket, le golf ou toutes autres disciplines olympiques (à part peut-être le curling), il ne devrait pas trop sécher.

Lecteur assidu de L’Equipe, à l’université, il était l’élève le plus populaire aux intercours, car la première chose qu’il faisait avant de se rendre en amphi, était d’acheter L’Equipe du jour. Auditeur fidèle de RMC et dans le temps de RTL, il n’hésitait pas à prendre son téléphone pour échanger en direct sur les ondes avec Eugène Saccomano. Téléspectateur assidu des émissions sportives de Canal+, la seule requête qu’il formula lorsqu’il décida emménager avec moi dans mon 20 m2 parisien, il y a près de 16 ans, fut de souscrire un abonnement à la chaîne cryptée.

Voilà pour la présentation de ce nouveau joueur dans l’arène du Web 2.0 ! J’espère que vous prendrez plaisir à lire ses billets autant que lui en les écrivant.

Quelqu’un qui le connaît bien …