Impitoyable vainqueur de Novak Djokovic en finale, Rafael Nadal a conquis dimanche son 13ème titre à Roland-Garros et a rejoint Roger Federer au nombre de Grand Chelem remportés (20). Inoxydable, l’Espagnol continue d’étendre son règne sans fin sur Paris !

C’est plus que jamais le Roi de Paris ! Malgré une préparation tronquée, des conditions automnales loin d’être ses préférées, des balles jugées très lourdes, une adversité toujours plus déterminée à le chasser enfin de son trône, Rafael Nadal a vaincu encore et encore, pour reprendre les mots du revenant Francis Cabrel.

Roland-Garros : Rafael Nadal a balayé Novak Djokovic en 3 petits sets pour conquérir un 13ème titre à Paris

Le Majorquin était arrivé il y a quinze jours à Paris en quête de certitudes avant cette édition inédite de Roland-Garros. Battu par Schwartzman à Rome, challengé par un Djokovic qui avait dominé le tableau sur la terre battue italienne, Rafa a comme à son habitude remis les compteurs à zéro dans son jardin de la Porte d’Auteuil.

Qualifié sous les radars pour le dernier carré, loin de l’agitation médiatique qui a accompagné le fabuleux parcours du Toulousain Hugo Gascon, le patron a sévi. En demi-finale, il a pris aisément sa revanche sur la diablotin argentin avant de régler son compte en finale au numéro 1 mondial, broyé en 3 petits sets. Royal.

Djokovic mis KO en 3 jeux

Co-favori de cette édition 2021, Novak Djokovic croyait bien s’être attiré les bonnes grâces des cieux, avec la pluie qui avait entraîné la fermeture du toit du court Philippe-Chatrier. Les conditions de jeu indoor dans lesquelles il excelle devaient lui permettre de prendre les rênes du jeu avec sa longueur de balle et de maintenir l’Espagnol sous pression. Mais le scenario théorique de cette finale n’a jamais vu le jour. La faute à un Rafael Nadal agressif et énergique comme à ses plus belles heures, mais également à son challenger serbe, passé tactiquement à côté de son match et démuni de premières balles de service une bonne partie de la rencontre.

Dans ce combat de poids lourds entre deux des trois meilleurs joueurs de ces 20 dernières années, Nadal a mis KO Djokovic en 3 jeux, les 3 premiers du match et de la longue agonie du Serbe. Bondissant sur les (trop) nombreuses amorties de son adversaire, le foudroyant avec ses habituels uppercuts de coup droit et l’écœurant en remportant la quasi-totalité des rallyes de fond de court, l’Espagnol a administré une véritable fessée au numéro 1 mondial, disparu de la circulation pendant deux sets et demi.

13 ème titre et 20ème Grand Chelem pour Nadal

Certes, Djoko eut un sursaut d’orgueil quand il parvint enfin à débreaker Rafa au 3ème set, mais Nadal rebreaka à 5-5 avant de conclure sa magistrale partition sur un ace. L’Espganol pouvait alors s’agenouiller sur la terre ocre, Roland-Garros est bien sa propriété, reléguant à un temps de plus en plus ancien le précédent record de victoires de l’impassible Bjorn Borg, que l’on a longtemps pensé inaccessible au commun des mortels.

Outre ce 13ème titre et cette 100ème victoire à Roland (pour 2 défaites seulement…), Nadal a décroché dimanche son 20ème Majeur (4 US Open, 2 Wimbledon et 1 Open d’Australie en plus de ses 13 RG). Il rejoint à présent Roger Federer au nombre de titres remportés en Grand Chelem et distance désormais Novak Djokovic de 3 longueurs. Félicité par son rival suisse sur les réseaux sociaux, l’Espagnol a lancé hier le signal pour des batailles qui s’annoncent à nouveau homériques en 2021, encore et encore.

Dans cette lutte à trois pour l’histoire, Rafael Nadal ambitionnera forcément d’étendre l’an prochain son règne à Paris pour que le roi soleil Rafa XIV succède à Rafa XIII, toujours plus haut, toujours plus fort.

Credits ©EPA – Ian Langsdon