Du tonnerre brestois à la boulette dijonnaise en passant par Monaco, Montpellier et Lille, découvrez les Tops et les Flops de la 11ème journée de Ligue 1 !

Les Tops de la journée

1-Tonnerre de Brest

Flamboyants, les Brestois d’Olivier Dall’Oglio ont fait exploser en moins de 45 minutes des Verts en pleine détresse. Disposés dans un 4-4-2 très offensif qui n’est pas sans rappeler les plus belles heures de l’ère Deschamps à Monaco (avec le quatuor Giuly-Rothen-Morientes-Prso), les Finistériens, animés par leurs fers de lance Honorat, Faivre, Cardona et Mounié, ont régalé les amateurs de beau jeu en multipliant les mouvements qui ont dérouté une arrière-garde stéphanoise déboussolée. Dommage que le fidèle public du Stade Francis-Le-Blé ne puisse pas (encore) en profiter complètement.

Brest a régalé en inscrivant 4 buts en moins de 45 minutes aux pauvres Stéphanois.

2-Maître Kovac

Défaillant tactiquement à Lyon où son équipe avait sombré en s’exposant aux contres des Gones, Niko Kovac, le coach croate de l’AS Monaco, a été cette fois-ci très inspiré dans ses choix face au PSG. Menés de deux buts à la pause, l’ancien entraîneur du Bayern a remis son équipe sur les rails en faisant entrer en jeu l’espoir brésilien Ciao Henrique, le vétéran espagnol Cesc Fabregas et en repositionnant l’Allemand Kevin Volland en pointe. Les joueurs de la Principauté sont alors revenus des vestiaires métamorphosés. Volland a d’abord inscrit un doublé pour ramener les siens à égalité avant que Fabregas ne donne la victoire aux Monégasques sur penalty. Un succès de prestige portant indiscutablement l’empreinte de Kovac qui a pris le dessus sur Tuchel dans ce choc des anciens techniciens de la Bundesliga.

3-Les compères de La Paillade

Si les Montpelliérains ont signé un troisième succès consécutif hier, ils doivent de nouveau une fière chandelle à leur duo de haut vol Andy Delort et Gaëtan Laborde. Qu’ils soient alignés ensemble en pointe ou bien associés à leur nouvel acolyte Mavididi dans le récent 4-3-3 de Michel Der Zakarian, les compères du MHSC ne perdent en rien de leur efficacité. Cette fois-ci ce sont les Strasbourgeois qui en ont fait les frais, victimes du doublé de Delort et du but de la victoire de Laborde dans un match spectaculaire. Il faut dire qu’avec ces deux-là le spectacle est bien souvent au rendez-vous !

4-David brille enfin

Muet pour ses 13 premières apparitions sous le maillot lillois, le jeune attaquant canadien a enfin trouvé la faille à la dernière minute de la démonstration des Dogues contre Lorient. En progrès dans le jeu depuis plusieurs rencontres, la recrue record de l’histoire du LOSC, majestueusement accompagnée par un étincelant Yazici, a fait voler en éclats la défense de très tendres Merlus. L’étoile de David va pouvoir enfin briller au sein de l’impressionnant collectif lillois, revenu à 2 points du PSG.

Les Flops de la journée

1-La série à la “Toulouse” de Saint-Etienne

Défaits pour la 7ème fois consécutive à Brest, les Verts poursuivent leur chute vertigineuse au classement. Après un mercato agité, marqué par la mise au placard de plusieurs gros salaires et l’éviction du gardien international Stéphane Ruffier, le début de saison avait pourtant réussi aux jeunes pousses de Claude Puel avec notamment un probant succès au Stade Vélodrome. Mais patatras l’effet de surprise s’est rapidement estompé et la jeunesse stéphanoise s’est progressivement enfoncée dans le doute malgré la réintégration des anciens bannis Khazri et Boudebouz à l’issue du mercato. Humiliée en Bretagne, l’ASSE est au bord du gouffre. Le spectre d’une saison à la “Toulouse” n’est pas loin de planer sur le Forez.

2-La détresse de Diallo

Quel cruel retour sur le Rocher pour l’ancien pensionnaire du centre de formation de l’AS Monaco ! Après une première période globalement maîtrisée, le défenseur central parisien a sombré comme tous ses coéquipiers après la pause. Mais l’ancien joueur de Dortmund y a rajouté une bourde lourde de conséquence en fin de match en perdant le ballon face à Volland et en concédant dans la foulée un penalty. Résultat des courses : carton rouge pour Diallo et le but de la victoire pour Fabregas. Un sombre résumé du début de saison de l’ancien Monégasque, très loin de démontrer qu’il est une option crédible à la succession de Thiago Silva.

3-La boulette de Racioppi

L’international Espoirs suisse avait été excellent pour sa première titularisation sous le maillot dijonnais à Metz. Malheureusement, l’ancien Lyonnais n’a pas confirmé hier face à Lens, précipitant la 5ème défaite des Bourguignons, bons derniers au classement, en tentant un rateau inutile devant Kalimuendo devant sa ligne de but. A l’affût l’attaquant nordiste tacla le ballon dans les filets du DFCO pour inscrire le seul but du match. Un pêché de jeunesse que Grégory Coupet espérera salutaire pour la carrière de son jeune protégé.

(Cliquer sur > puis Regarder sur YouTube).

Credits Maxppp