Comme attendu, l’UEFA a annoncé cette semaine le report de l’Euro 2020 pour l’été 2021 en raison de la pandémie du coronavirus. Une “sage décision” selon le sélectionneur Didier Deschamps qui pourrait profiter à certains de ses joueurs et en chagriner d’autres. Revue en détail des gagnants et des perdants de cette année sans Euro.

Les grands perdants

Ce sont avant tout les trentenaires de la sélection tricolore. Auteurs d’une grande saison sous la maillot olympien, Steve Mandanda et Dimitri Payet, respectivement 35 et 33 ans en mars, étaient partis pour figurer dans le groupe de DD pour l’Euro. Le gardien de l’OM avait déjà retrouvé sa place de doublure derrière Hugo Lloris. Quant au meneur de jeu réunionnais, écarté de la sélection depuis deux ans, sa forme affichée ces derniers mois lui avait permis de revenir dans la course aux places offensives et en avait fait un recours de plus en plus plausible suite à la blessure d’Ousmane Dembélé. Ils devront redoubler d’efforts pour conserver leurs chances de faire partie du groupe pour 2021.

Même constat pour Blaise Matuidi, 33 ans, déjà soumis à une infernale concurrence à la Juventus et qui devra repousser la naturelle usure du temps et l’émergence d’une nouvelle génération menée par Camavinga et Aouar.

Equipe de France : Olivier Giroud, à la peine cette saison avec son club de Chelsea, parviendra t'il à conserver sa place dans la sélection de Didier Deschamps pour l'Euro en 2021 ?
Olivier Giroud, à la peine cette saison avec son club de Chelsea, parviendra t’il à conserver sa place dans la sélection de Didier Deschamps pour l’Euro en 2021 ?

Le cas Giroud

Evidemment il y le cas Olivier Giroud. Troisième meilleur buteur de l’histoire des Tricolores, l’avant-centre joue très peu à Chelsea depuis un an. Mais jusqu’à présent Didier Deschamps lui a maintenu une confiance sans faille. Qu’en sera t’il l’an prochain si la situation précaire de l’ancien Montpelliérain ne trouve pas d’issue ? Tout dépendra de la future destination choisie par la pointe bleue qui devra privilégier une place de titulaire à une nouvelle saison passée sur le banc ou en tribune.

Enfin, futur trentenaire, Wissam Ben Yedder devra rééditer sa grosse saison actuelle sous le maillot monégasque pour continuer de distancer le Lyonnais Dembélé et le Londonien Lacazette.

Les grands gagnants

Plusieurs Champions du Monde en 2018, blessés de longue durée, en convalescence ou très éloignés de leur forme optimale, n’ont pas dû voir d’un mauvais œil le report décidé par l’UEFA.

Du temps en plus pour les éclopés

Forfait prématuré pour l’Euro en raison d’une énième blessure (rupture du tendon du biceps fémoral de la cuisse droite), l’ailier barcelonais Ousmane Dembélé se voit redonner une chance inespérée de disputer la compétition l’été 2021. A condition de mettre fin à cette série noire qui pourrit son séjour catalan depuis deux ans.

Equipe de France : victime d'une nouvelle grosse blessure en février, l'ailier du Barça Ousmane Dembélé aura l'occasion de retrouver les Bleus en 2021
Victime d’une nouvelle grosse blessure en février, l’ailier du Barça Ousmane Dembélé aura l’occasion de retrouver les Bleus en 2021

Au même titre, l’ailier marseillais Florent Thauvin, qui vient juste de retrouver les terrains après 7 mois d’absence, et le défenseur de City Aymeric Laporte, également en reprise, auront l’occasion de postuler à nouveau au groupe bleu.
Les cadres tricolores, Paul Pogba, Ngolo Kanté, Lucas Hernandez, guère épargnés par les pépins cette saison, auront aussi 12 mois supplémentaires devant eux pour revenir à leur meilleur niveau.

Une chance aussi pour les habitués des bancs de touche et les Espoirs

Il y a encore deux catégories de joueurs à qui ce report peut être salutaire.
Dans le premier lot, figurent les Champions du monde à la peine dans leurs clubs respectifs, dont la présence à l’Euro cet été aurait été loin d’être assurée, et qui auront désormais un délai bienvenu pour briller à nouveau aux yeux du sélectionneur. On pense en priorité au buteur de la demi-finale russe Samuel Umtiti en délicatesse depuis 18 mois au Barça, aux milieux de terrains Thomas Lemar et Corentin Tolisso qui cirent de plus en plus les bancs madrilènes et munichois, ou enfin à l’ex titi parisien Alphonse Areola, barré par Courtois au Real Madrid, et dont le statut de troisième gardien est sous la menace intense du Lillois Mike Maignan.

Equipe de France : en délicatesse au Barça, Samuel Umtiti disposera d'un délai bienvenu pour redevenir indiscutable en Bleu
En délicatesse au Barça, Samuel Umtiti disposera d’un délai bienvenu pour redevenir indiscutable en Bleu


Dans le second, on va retrouver les portes-drapeaux de la nouvelle génération qui pourront continuer pendant un an de s’affirmer au plus haut niveau et pourquoi pas prétendre à une place dans le squad tricolore en 2021. La pépite rennaise Eduardo Camavinga, le polyvalent phocéen Boubacar Kamara, le roc de Leipzig Dayot Upamecano, les jeunes Gones Houssem Aouar et Moussa Dembélé auront douze mois devant eux pour semer le trouble dans l’esprit de Deschamps et s’offrir un baptême du feu continental avec les Grands.

Equipe de France : brillant sous le maillot rennais, la pépite Eduardo Camavinga disposera de 12 mois supplémentaires pour séduire Didier Deschamps
Brillant sous le maillot rennais, la pépite Eduardo Camavinga disposera de 12 mois supplémentaires pour séduire Didier Deschamps

La (très) grosse cote

Performant avec une rare constance sous le maillot du Real Madrid, Karim Benzema est le grand oublié des listes du sélectionneur depuis octobre 2015. L’ex international est l’attaquant numéro 1 des Merengue depuis le départ de Cristiano Ronaldo à la Juventus. Sa grande constance et le statut précaire de Giroud pourraient-ils lui permettre de mener l’attaque bleue en Allemagne en juin 2021 ? La cote reste colossale !

Et vous qu’en pensez-vous ? Giroud restera t’il la pointe indéboulonnable des Bleus dans 15 mois en Allemagne ? Camavinga créera t’il la surprise ? A vos commentaires 🙂