La succession au Portugal, vainqueur surprise en France en 2016, est ouverte. Les Bleus feront-ils le doublé Mondial-Euro ? L’Allemagne, l’Espagne ou l’Italie retrouveront-elles les sommets ? L’Angleterre ou la Belgique triompheront-elles enfin ? Les paris sont lancés pour le 16ème Championnat d’Europe des Nations qui débute vendredi !

Reportée en 2021 en raison du Coronavirus, la 16ème édition de l’Euro de foot se disputera exceptionnellement dans 11 villes parcourant le Vieux Continent du Royaume Uni à l’Azerbaïdjan (Londres, Glasgow, Copenhague, Amsterdam, Munich, Séville, Rome, Budapest, Bucarest, Saint-Pétersbourg et Bakou). Tel avait été le souhait de Michel Platini, alors président de l’UEFA, « de donner la chance à des pays d’accueillir l’Euro une fois dans leur vie ».
La compétition débutera ce soir avec le match d’ouverture opposant l’Italie à la Turquie au Stadio Olimpico de Rome et se conclura le 11 juillet dans le temple de Wembley pour la grande finale.

Qui succédera au Portugal victorieux en France il y a 5 ans ?
Qui succédera au Portugal victorieux en France il y a 5 ans ? ©Reuters-Kai Pfaffenbach

Le Calendrier et les Groupes

Comme lors de l’Euro 2016 organisé par le France, 24 nations réparties en 6 groupes se disputeront le titre continental. A l’issue de la phase de poules qui aura lieu du 11 au 23 juin, 16 équipes (les 2 premiers de chaque groupe + les 4 meilleurs troisièmes) seront qualifiées pour le tableau final qui débutera le 26 juin avec les 1/8ème de finale (jusqu’au 29 juin) avant l’enchaînement 1/4 (2 et 3 juillet), 1/2 (6 et 7 juillet) et finale le 11 juillet prochain.
Les Bleus de Didier Deschamps feront leur entrée en lice mardi prochain (15 juin) contre l’Allemagne à Munich avant d’affronter la Hongrie (19 juin) et le Portugal (23 juin).

La composition des groupes

Groupe A : Italie, Suisse, Turquie, Pays de Galles
Groupe B : Belgique, Russie, Danemark, Finlande
Groupe C : Ukraine, Pays-Bas, Autriche, Macédoine du Nord
Groupe D : Angleterre, Croatie, République Tchèque, Ecosse
Groupe E : Espagne, Pologne, Suède, Slovaquie
Groupe F : Allemagne, France, Portugal, Hongrie

Les affiches du premier tour

Ouf les meilleures affiches sont diffusées sur la TNT (pour les autres matchs, sans abonnement à BeInSport : walou !).

11 juin 21h (TF1) : Italie – Turquie (match d’ouverture)
12 juin 21h (M6) : Belgique – Russie (remake d’un fantastique 1/8ème de finale lors du Mondial mexicain en 1986)
14 juin 21h (TF1) : Espagne-Suède
15 juin 21h (M6) : Allemagne-France
18 juin 21h (TF1) : Angleterre-Ecosse (savoureux duel entre Britanniques)
19 juin 15h (TF1) : Hongrie-France
19 juin 18h (M6) : Allemagne-Portugal
23 juin 21h (TF1) : Portugal-France

Pour avoir tout le calendrier de la compétition, c’est par ici.

Les Favoris

Les Bleus bien entendu

Championne du Monde en titre, la France est la grande favorite de cet Euro, il ne faut pas se le cacher. Les Bleus de Didier Deschamps pourront capitaliser sur leur vécu victorieux commun en Russie et également sur la qualité d’un effectif qui s’est bonifié en trois ans avec les retours de Rabiot et de Benzema mais aussi les nouvelles dimensions prises par Kanté (tout juste vainqueur de la Ligue des Champions avec Chelsea) et Mbappé.

Décisif en Russie en 2018, Kylian Mbappé voudra marquer à nouveau les esprits lors de l'Euro.
Décisif en Russie en 2018, Kylian Mbappé voudra marquer à nouveau les esprits lors de l’Euro. ©AFP-Franck Fife

De toutes les équipes en lice, la France apparaît comme la plus complète : sa solidité défensive n’est plus à présenter, son milieu de terrain a gagné en maîtrise technique avec l’incorporation de Rabiot, et enfin son trident offensif GriezmannBenzemaMbappé fait peur à toute l’Europe du football. Et que dire de son banc de touche avec les virevoltants Dembélé et Coman en plus du deuxième buteur de l’histoire des Bleus Olivier Giroud.

L’entrée en la matière des Tricolores sera ardue avec l’Allemagne au programme dès mardi à Munich, mais rien ne semble faire peur à ces Bleus.

L’Angleterre, l’autre grande prétendante

Nombre de bookmakers désignent l’Angleterre comme l’autre grande favorite de l’Euro. Jamais victorieuse sur la scène continentale, la sélection des Three Lions possède un sacré arsenal offensif avec le meilleur buteur de la Premier League Harry Kane, le Red Devil Marcus Rashford et les Citizens Raheem Sterling. et Phil Foden. Les derniers demi-finalistes de la Coupe du Monde auront également l’avantage de jouer le premier tour à domicile dans leur magnifique antre de Wembley, ainsi que potentiellement la demi-finale et la finale.

Autre demi-finaliste en Russie, la Belgique voudra enfin concrétiser son immense potentiel. Toutefois la forme précaire de Eden Hazard, très décevant depuis son transfert au Real Madrid, et la blessure du maître à jouer Kevin De Bruyne ne sont pas les meilleures des nouvelles pour les Diables Rouges.

Romelu Lukaku, champion d'Italie avec l'Inter Milan, sera le fer de lance de la Belgique.
Romelu Lukaku, champion d’Italie avec l’Inter Milan, sera le fer de lance de la Belgique. ©Belga

Des outsiders en embuscade

Comme dans tout tournoi final, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne seront à surveiller. La Mannschaft désirera briller pour la dernière compétition sous la conduite de son sélectionneur Joachim Löw, en place depuis 15 ans, alors que la Squadra Azzura de Roberto Mancini voudra confirmer son retour au premier plan tout comme la Roja rajeunie de Luis Enrique.

Enfin les Pays-Bas de Memphis Depay et le Portugal de Cristiano Ronaldo, tenant du titre, complètent le grand 8 des favoris de cet Euro.

Les pronostics des potos du Café des Sports

Les potos du blog se sont mobilisés pour partager leurs favoris, leurs coups de cœurs et les surprises qu’ils entrevoient pour cet Euro 2021. C’est parti !

Lolo dit “le limeur” :
Mes favoris :
« Je vois bien des demi-finales Pays-Bas/Angleterre et France/Italie, une finale Angleterre/France et la victoire des Bleus à Wembley comme en 99 avec les 2 buts d’Anelka »
Mes coups de cœur :
« Pour les joueurs qui vont sortir du lot Benzema (s’il se remet de sa blessure), Kanté s’il joue un peu plus haut et enfin Foden, la pépite anglaise »
Mes surprises :
« Enfin, la surprise pourrait venir du Danemark si on fait confiance aux résultats récents. Et s’il y a un nouveau Grèce ça peut être l’Ukraine qui a le plus beau bus de toutes les équipes et s’en sert super bien contre les gros !»

PAF aka Piafou :
Mes favoris :
« Avec un tournoi à 24 équipes, les 1/8ème sont compliqués à pronostiquer avec les 3èmes dispatchés à droite à gauche, mais pour les demis je vois quand même 2 duels fratricides Pays-Bas vs. Belgique pour le derby Flamand, et France vs. Angleterre pour le derby de la Manche ; France vs. Angleterre en finale avec victoire de la bande à Gareth « Porte du Sud » Southgate qui jouera à domicile (presque tout au long du tournoi d’ailleurs). »
Mes coups de cœur :
« Pour les joueurs qui vont sortir du lot, je vois Kanté s’il n’est pas cramé physiquement, Foden même s’il n’est pas encore à pleine maturité, et CR7 car pour une fois plus personne ne l’attend
.»
Mes surprises :
« En petite surprise il y aurait l’Espagne que personne ne voit aller loin, surtout sans Ramos, mais le fonds de jeu est toujours là chez eux ; et en grosse surprise, je dirais la Turquie car ils sont dans un groupe très homogène et s’ils en sortent, la confiance venant ils peuvent gêner énormément d’équipes. »

François dit “Beto” :
Mes favoris :
« La France avec son trio d’attaque et son équilibre collectif et l’Angleterre qui attend de remporter un trophée depuis 1966 ! »
Mes coups de cœur :
« L’Espagne qui arrive avec une nouvelle génération qui promet. Et un coup de cœur particulier pour l’Ecosse qui retrouve une compétition internationale pour la première fois depuis 1998 ! Ca fait plaisir de revoir le pays des Dalglish, Souness à ce niveau. »
Mes surprises :
« La Turquie peut jouer les épouvantails, emmenée par le Lillois Burak Yilmaz. Et pourquoi pas la Pologne si la machine à marquer Lewandowski est bien remis sur pattes. »

Louis dit “la Dup” :
Mes favoris :
« Remake de 2000 en finale avec un bon vieux France-Italie et les bouteilles de champagne toujours rebouchées côté transalpin. »
Mes surprises :
«Le Danemark qui peut profiter d’un tableau favorable pour se glisser dans le dernier carré et ensuite on a vu en 1992 ou en 2004 que tout est possible !»

La Dup' n'a pas chômé pour préparer ses pronostics !
La Dup’ n’a pas chômé pour préparer ses pronostics !

A vos pronostics !

Credits Une © Maxppp et Icon Sport